mardi 3 juin 2008

Décalée, moi?

Ça faisait un moment que je le voyais se propager ce tag, et je pensais être passée à travers les gouttes, mais non, pas si vite... Merci à Mary de m'avoir donné quelques devoirs de vacances. Sujet à traiter: citez quelques sujets sur lesquels vous vous sentez décalée par rapport à l’opinion générale. Alors voilà:
1) J'ai toujours eu des goûts différents des autres: je préférais la brune d'Abba à la blonde; je voulais être Sabrina Duncan quand on jouait à Drôles de Dames (autant dire qu'aucune de mes copines ne me disputait ce rôle; il fallait beaucoup plus négocier pour être Jill Monroe ou Kelly Garrett); j'étais plutôt Lendl que Noah (oh, sacrilège!), et Senna à fond, dans ses années duel avec Prost.
2) Quand il a fallu choisir une 2ème langue au collège, il était hors de question que je fasse de l'allemand (en grande partie parce que c’était le seul choix possible dans mon collège – en Lorraine, en plus, vous imaginez); de l'espagnol à la rigueur, mais j'ai fini par faire russe (et changer de collège). En 1981, on pensait encore que ça pourrait être utile un jour, mais les effectifs étaient quand même très bas. Nous avons commencé à 9 en 4ème et nous n'étions plus que 2 en terminale. Moi j'étais assidue, parce qu'en terminale A2, les langues c'était mon truc. Mais Andry, en terminale C, ne se préoccupait pas trop de l'épreuve de russe au bac. Autant dire que j'ai eu pas mal de cours particuliers avec M. Stavinoha - qui insistait pour laisser la porte de la salle de classe ouverte quand Andry séchait. Comme des classes à 1 élève, il ne devait pas y en avoir beaucoup, je ne sais pas si c'était une règle du lycée ou tout simplement le bon sens du prof. En tout cas, j'ai eu 15 au bac, mais très peu l'occasion de pratiquer. Il ne me reste que quelques vestiges de ces 5 ans à étudier la langue de Chékov. (Une langue difficile, mais très belle et extrêmement intéressante).
3) En 4ème – 3ème, le truc super cool, c'était d'aller fumer des clopes en cachette dans la cour du lycée technique adjacent; c'était tellement cool, que je trouvais ça nul et ça ne m’intéressait donc pas du tout. Une transgression non commise et un vice non acquis. Ma santé m'en remercie.
4) Alors que les Français ont plutôt tendance à être casaniers, attachés à leur pays, voire à leur région, voire à leur village, moi j'ai toujours eu envie de partir voir et vivre ailleurs. 18 ans aux US, presque autant d'années passées là-bas qu'en France, vous parlez d'un décalage de tous les jours.
5) Allez, un petit dernier. Contrairement à la majorité de mes compatriotes, j'ai décidé d'allaiter mes 2 enfants pendant 1 an. Je vous épargne le discours sur les bienfaits du lait maternel pour le bébé comme pour la maman. En tout cas, pas pour moi les biberons et les goupillons!

Enfin, et ça n'a rien à voir, mais si vous n'avez pas encore eu votre fou rire quotidien, je vous conseille de passer faire un tour sur le blog de Lilychocolat pour lire son compte-rendu de l'Eurovision 2008. Vous m'en donnerez des nouvelles!

4 commentaires:

Yibus a dit…

j'y ai répondu aussi à ce questionnaire. Très compliqué, je trouve. Bravo pour le russe (madame l'a fait en troisième langue)... Arrgh, j'aurais pu mettre espagnol première langue, dans un collège de Lorraine, urps (mes parents voulaient le "bon" collège)... Ce qui explique évidemment mon niveau d'anglais que je m'applique à détériorer chaque jour...
bonnes vacances et bises.

ariana lamento a dit…

un peu plus et tu te serais expatriée en Russie, si je comprends bien!
Ravie de t'avoir plus près...
C'est bien, ton histoire des drôles de dames!
Je t'embrasse, profite de notre beau pays!

Stephanie (Philadelphie) a dit…

Moi aussi, j'aimais bien Lendl...

Flo a dit…

@Yibus: oui, le "bon" college, moi aussi. Le russe ne suffisait pas, la directrice m'avait, en gros, impose le latin en plus. Mais je n'ai pas regrette. Rosa, Rosa, Rosam...

@Ariana: Moscou dans l'URSS de
1989, c'etait tres sympa, mais je ne m'y serais quand meme pas installee...

@Stephanie: oui, Lendl et Wilander. Mes parents viennent de refaire ma chambre et les posters dans mon placard n'ont pas resiste
a ce makeover.