dimanche 30 janvier 2011

Petit jeu 9 - Réponse: Law and order

Bien joué, Mimi en Aquitaine et Quinquabelle, il s'agissait bien d'un policier, venu livrer un document convoquant mon cheri, ou plus exactement, le sommant, sous peine de se retrouver en contempt of the court, d'aller faire enregistrer son témoignage la semaine prochaine dans le cas du cambriolage de la maison d'à côté, il y a quelques mois de ça. Je vous raconte…
Nous étions sur le point d'aller déjeuner en ville, un jour de semaine à l'automne dernier. J’étais dans la salle de bains en train de me coiffer, quand tout-a-coup, j’ai vu mon chéri passer dans le couloir à toute vitesse le téléphone en main, me disant qu'il appelait la police parce qu'il avait vu un type bizarre passer dans la rue, qui avait ensuite franchi la barrière pour pénêtrer dans le jardin derrière la maison du voisin (qui est inoccupée la plus grande partie de l'année). La voisine de derrière chez nous, entre temps, avait entendu un bruit de verre cassé.
Le mec, qui avait brisé la porte fenêtre et était ressorti par la porte de devant, est, quel idiot, repassé devant chez nous et reparti exactement dans la rue par laquelle il était venu, mais en marchant un peu plus vite (comme ça, l’air de rien…). Un policier est arrivé au bout de la rue, nous l'avons vu s'arrêter et demander ses papiers au mec, dont il avait le signalement, puis le laisser partir. Le policier est ensuite venu vers nous, et nous a demandé si c'était le gars au sujet duquel nous avions appelé. "-Euh, ben oui, c'était lui..." "-Ah, bon, c’est pas grave, j'ai son nom et son adresse". OK.
Pendant plus d'une semaine, j'ai consulté le site web du shériff qui publie quotidiennement la liste des personnes arrêtées la veille (c'est très addictif...), puis ne voyant pas notre malfaiteur au palmarès, j'ai laissé tomber. Il a apparemment été arrêté depuis. Nous avons reçu un coup de téléphone en décembre du bureau du district attorney qui voulait savoir si nous avions vu le mec entrer dans la maison ou en sortir (réponse négative) et s’il pourrait être identifié (réponse positive). Et puis plus rien, jusqu'à vendredi matin...

2 commentaires:

nathinphoenix a dit…

ah ben s'il avait ete Arizonien ton mari, il serai alle avec un gun aulieu d'un telephone. Et aurai tue ce malfaiteur. Et du coup il ne serai pas oblige de perdre du temps.

Et beh il s'en passe des trucs dans votre quartier !

Flo a dit…

@Nath: ou le malfaiteur, pensant qu'a coup sur nous avions un gun, aurait rebrousse chemin au lieu de continuer sur son idee alors qu'il savait qu'il avait ete repere. En tout cas, c'est ce que Sarah dirait...
Et oui, notre quartier, il est bien pourtant. Mais ca fait quand meme pas mal de cambriolages sur un an! Il y a bien plus huppe qu'ici, pas tres loin, mais les alarmes et les grilles doivent etre beaucoup plus dissuasives...