vendredi 27 février 2009

Arlington Park

Un de mes premiers billets sur ce blog était consacré à ce joli parc à deux pas de chez nous.

Depuis que nous nous sommes installés ici, nous allons nous y promener plusieurs fois par semaine. Je ne pourrais vous dire exactement combien de fois Sir Thomas en a fait le tour, mais ça va sûrement chercher dans les centaines. Quand je lui demande "Tu veux aller au parc?", il va vite chercher ses petites baskets, le sourire aux lèvres. Au début, il a eu une vue plutôt "aérienne" de l'endroit, confortablement installé dans son landau.

Et puis, une fois en position assise, il a pu découvrir autre chose que le sommet des arbres, les oiseaux et les (rares) nuages: les promeneurs, les marcheurs, les coureurs, les autres petits bouts en poussette, les chiens, et toute la petite faune du coin, les écureuils, qui l'ont beaucoup émerveillé au début, et les canards, les espèces de dindons, les tortues, et les ibis qui vivent au bord de l'étang. Au fil du temps, nous y avons même fait quelques rencontres exceptionnelles: un raton-laveur, des flamants roses, deux énormes piverts, et des chauve-souris à la tombée de la nuit.

Arlington Park, c'est aussi là qu'Annette a appris à lire ses chiffres, en arrêtant son petit vélo bleu devant chaque réverbère pour y lire le numéro attribué à chacun, et surtout à faire du vélo sans roues avec son papa, en commençant par se lancer du haut d'une des petites buttes le long du chemin. Les petites roues ont depuis été rangées, et Annette fait maintenant fièrement de grands tours de parc sur son vélo rose - avec une nette préférence pour les descentes qui lui permettent d'aller bien vite.


Et puis, quand on va à Arlington Park, il y a toujours la promesse des toboggans et des balançoires de l'aire de jeux, tout près, en tournant dans Hawthorne Street et en longeant la grande piscine bleue et blanche qui jouxte le parc.Arlington Park, pour moi, c'est un petit plaisir sans cesse renouvelé, une invitation à me promener, à prendre l’air, et à prendre le temps, tous les jours, ou presque.



6 commentaires:

Yibus a dit…

hello Flo,
de retour à DC, j'apprécierai dix ou quinze fois plus tes billets floridiens tant j'ai aimé cet Etat... D'ailleurs, la dernière photo est aussi biscornue que la Floride... Bye (j'aime beaucoup ce lien charnel avec tes enfants comme ces marques qu'on fait au mur pour voir qu'ils grandissent et que nous vieillissons).

ariana lamento a dit…

c'est très joli, chez toi, et bravo a Annette pour le velo, nous y travaillons encore pour Minna. Vous y allez a pied, je suppose?

severine a dit…

il est bien beau ce parc ! chez nous il est moins beau mais il a le merite d'avoir des balancoires, des tobboggans et surtout des canards, et Elliott adore leur donner du pain ou leur courir apres.Ca va bien me manquer tout ca ! bises

Flo a dit…

@Yibus: tes carnets de voyage ont bien traduit ton enthousiasme pour la Floride. Je me suis regalee a les lire et a regarder tes superbes photos (enfin, celles de Madame, je crois).
@Ariana: oui, le parc est a 2 minutes a pied, a peine. (Ca fait aussi partie de son charme!). Pour le velo, Annette a une de ces volontes (elle ne se decourage pas facilement) et en plus, elle n'a pas froid aux yeux - resultat, ca ne lui a pas pris beaucoup de temps pour rouler a 2 roues.
@Severine: chez nous aussi, les canards, ils sont drolement bien nourris! Meme les ecureuils viennent parfois carrement nous acoster, au cas ou nous aurions un peu de pain rassis sur nous. Ils ne sont pas farouches. Pour les petits, comme Elliott et Thomas, c'est genial!

Anonyme a dit…

holala mais ça a l'air d'un ptit coin de paradis chez vous...!
Tes photos sont très jolies, avec toujours un petit coté décalé ou tendre que j'aime beaucoup ;-)

poppy

Flo a dit…

@Poppy: bienvenue et merci pour ton comm. Notre petit coin de Floride est effectivement tres beau, et en plus, ca fait 2 ans qu'on n'a pas eu d'hiver... C'est appreciable!